Week-end 28 & 29 avril 2018 – Bivouac au château de Fontainebleau

Classé dans : Bivouacs et anniversaires | 0

Le vendredi 27 avril 2018 vers 17 heures , le 1er bataillon du 16e régiment d’infanterie légère a pris ses quartiers au bivouac dans le parc du château de Fontainebleau avec enthousiasme. Après avoir installé les tentes, les soldats ont pris leur repas frugal. Le Capitaine DUTEL en profita pour donner les corvées des 3 jours consécutifs.

 

Le samedi matin à 7h les tambours ont sonné le réveil dans le camp. Les soldats du 1er bataillon du 16ème Régiment d’infanterie légère se sont attelé à leurs taches respectives : bois, café, préparation du petit déjeuner et ont accueilli les renforts.

Après le petit déjeuner, le Caporal de semaine a rassemblé les hommes en rang pour une revue du peloton par le Capitaine. Ensuite, sous les yeux attentifs du Sergent ARDHUIN, le Caporal de semaine a pris le commandement du peloton afin d’effectuer des manœuvres pendant près d’une heure. Pendant ce temps, le Capitaine DUTEL est allé prendre les ordres auprès de l’Etat-Major.

A l’issue de la réunion des officiers, le Capitaine DUTEL ordonna le rattachement du peloton du 16ème Régiment d’infanterie légère aux côtés des troupes du 1er et 17ème Régiment d’infanterie légère.

C’est ensemble, avec le reste de l’armée, que les voltigeurs, chasseurs et carabiniers ont convergé dans la cour d’honneur de Fontainebleau, près de l’escalier en fer à cheval. Sous le regard des Dames de la cour, tambour battant, l’Empereur est arrivé et a passé les troupes en revue. Puis, la grande armée est revenu au bivouac pour prendre son repas.

En début d’après-midi, le 16eme Régiment d’infanterie légère a participé à une école du bataillon. Plus de 200 soldats de l’Empereur répartis en 6 pelotons, ont manœuvré avec rigueur et coordination.

 

Le dimanche matin, sous une pluie battante, les soldats se sont réveillés au son des tambours puis ont participé à l’école du soldat et du peloton.

En début d’après-midi, les soldats de la grande armée se sont rassemblés sur deux rangs pour une école du bataillon. Par section à droite, à gauche en bataille, pour un feu de deux rangs … chacune des manœuvres se sont exécutés avec détermination sous les yeux attentifs des officiers.

Peu après 16h, la vie de bivouac reprenait vie. Certains se sont attelés à la présentation de notre unité aux visiteurs.

En fin d’après-midi, une partie du 16e léger est reparti dans sa garnison.

 

Le lundi matin, toujours sous une pluie vigoureuse, les quelques hommes encore présents ont monté la garde dans le château de Fontainebleau au service de l’Empereur et de sa cour.

Vers 16 heures, les derniers hommes ont levé le camp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *